vendredi 24 janvier 2014

اث سنوات من الثورة... تونس انتفضت من أجل الكرامة وليس من أجل ربيع عربي بقلم لينا بن مهني - مدونة وجامعية وناشطة تونسية

-- مرت ثلاث سنوات على إطاحة الدكتاتور زين العابدين بن علي من تونس، مما أدى إلى ما عرف-خطأ- باسم الربيع العربي. في ذلك الوقت، نزل التونسيون إلى الشوارع تهزهم مشاعر الأمل والغضب من تردي أوضاعهم المعيشية، وتظاهروا سلميا من أجل تغيير حقيقي. لم يكن الأمر بالنسبة إلينا ربيعا عربيا وإنما ثورة الكرامة التي عبّر عنها الشعار الذي رفعناه "شغل، حرية، كرامة وطنية."


فكيف سارت الأمور إثر ذلك؟ وهل هناك جهود حقيقية لتحقيق مطلب الديمقراطية؟ وهل نحن فعلا نعيش انتقالا ديمقراطيا؟

لقراءة المقال كاملا  : اضغط هنا 

Opinion: Tunisia's leaders have failed the Dignity Revolution By Lina Ben Mhenni, Special to CNN January 22, 2014



(CNN) -- Almost three years has elapsed since the ousting of the dictator Ben Ali from Tunisia, which triggered the commonly -- and wrongly -- labeled Arab Spring.
At that time Tunisians, full of high hopes and incited by the degradation of their living conditions, took to the streets and demonstrated peacefully for real change in their country. For us, it wasn't an Arab Spring but a Dignity Revolution.
 To read the full text : here. 

lundi 20 janvier 2014

Procés de Saber Mraihi / محاكمة صابر المرايحي


صابر المرايحي شاب تونسي امن بثورة الكرامة و خرج في الايام الموالية لرحيل بن علي لحماية حيّه مع بقية اصدقائه و جيرانه ليجد نفسه فيما بعد متهما بمحاولة قتل عون أمن اتّهمه بذلك بعد ان راه في شريط فيديو على الفايسبوك . في محضر القضية كتب بشكل واضح انّ التهمة الموجّهة اليه : هي المشاركة في ما يسمّى باحداث الثورة . صابر قضى مدّة طويلة في السجن صابرسيمثل مجددا امام القضاء في حالة سراح و ذلك يوم 21 جانفي 2014. فلنكن في الموعد لمساندته .





Demain le Mardi 21 Janvier 2014 Saber Mraihi, un jeune Tunisien accusé d'homicide volontaire et de la mise en feu d'un véhicule lors des évènements de violence et des émeutes connus sous le nom des incidents de la révolution, comparaîtra de nouveau devant le tribunal de première instance de Tunis suite à une plainte portée par un policier.
Jugée comme montée de toutes pièces et honteuse, l'affaire de Saber Mraihi a suscité l'indignation et la révolte de beaucoup de jeunes tunisiens qui tout comme Saber sont sortis défendre et garder leurs quartiers durant les premiers jours suivant le départ de Ben Ali En effet, le policier qui a porté plainte contre Saber Mraihi dit l'avoir reconnu sur une vidéo une année après les évènements. Un comité de soutien s'est formé autour de l'affaire de Saber Mraihi







.

Procés des 3 Policiers accusés du viol de "Mariem"

Aujourd'hui se tient à Tunis le procès des trois policiers accusés d'avoir violé une fille en Septembre 2012. L'affaire plus connue sous l'affaire du viol de Meriem, un pseudonyme accordé à la fille victime du viol, a fait grand bruit à Tunis. 

La plaignante avait failli être poursuivie pour atteinte à la pudeur. Mais après plusieurs rebondissements judiciaires, la justice a repris son cours et les auteurs présumés ont comparu devant la justice le 9 décembre 2013 mais leur procès a été reporté, à la demande de la défense,  à la date d'aujourd'hui le 20 Janvier 2014. 

Les faits de ce procès datent de Septembre 2012. "Meriem" se trouvait dans une voiture avec son petit ami  quand elle a été contrôlée par des policiers. Selon ses dires, ces derniers l'avaient violée et avaient exigé de l'argent à son compagnon. 

Cette affaire ayant suscité beaucoup d'émoi à ses débuts semble ne plus intéresser les composantes de la société civile. En effet, aujourd'hui et malgré les différents appels au soutien de "Meriem, le nombre des personnes présentes devant le Tribunal de Première Instance de Tunis était faible . 










Les avocats de "Meriem" et des journalistes devant 
le Tribunal de Première Instance de Tunis le 20 Janvier 2014.

Pour voir toutes les photos cliquer ici .
Lire mon billet  : Tunisie : Violée et Traduite devant la Justice!