GVO

mardi 31 janvier 2012

Une vague de froid à Thala

Cet après-midi nous ( un groupe d'indépendants) avons lancé une collecte de vêtements , couvertures et de médicaments pour les habitants de Thala qui est sous la neige . il y' a eu des coupures d'électricité , une pénurie de gaz, et les habitants en  assument les dégâts . Nous sommes installés sur l'esplanade du  Menzah 6 , face à Menzah Palce . Nous avons assisté à un vaste élan de solidarité qui nous a vraiment impressionnés. Plusieurs personnes se sont déplacés pour ramener ce dont les habitants de Thala ont besoin .Demain matin un premier camion se dirigera vers Thala mais la collecte se poursuivra . Je vous publie ci-dessous certaines des photos de la collecte:








SOS Tala


Un appel de Tala pour secourir la ville qui est complètement isolée à cause de la neige.
Merci de contacter :
A Tunis Slim Briki : 20 206 003 ou 98 655 065


Thala Solidaire lance un appel urgent à toutes les associations et à la société civile .

Suite à cette dernière vague de froid Thala est coupée du monde ; il neige depuis hier , rupture d’électricité , eau et surtout plus de pétrole … les gens sont coincés chez eux et les routes sont coupées .. plus aucun moyen de s’approvisionner de nourriture .
Besoins en urgence :
• Médicaments pour la grippe , le rhume, maladies chroniques …
• Pétrole
• Chauffages
• Nourriture
• Couvertures
• Habillements 

A Sousse aussi il y'a une autre campagne pour aider les habitants de Tala. Elle est organisée par la ligue des humanitaires tunisiens-Sousse. Vous pouvez contacter Alim Ben Rekaya au 24726662.  



Pause Forcée


J'annonce à tous mes ami(e)s et à tout le monde que je me trouve obligée de me retirer pendant une semaine ce qui m'amènera à ne plus accorder ni entretiens, ni interviews, ni séances de débats . Je regrette sincèrement d'y être obligée. J'espère que vous me trouveriez bien les excuses nécessaires et que je puisse bénéficier de votre compréhension.Ce retrait m'a été rendu nécessaire par l'état de ma santé mais aussi par le fait que je tiens à relever deux autres défis:celui d'assurer correctement mes devoirs d'enseignante, et celui de lire ,réfléchir et écrire.Je ne pourrai faire aucune exception, à part de participer à deux ou trois événements pour lesquels j'ai déjà donné ma parole.Je saurai gré à tout le monde de bien vouloir m'y aider et crois sincèrement en votre soutien.

Marche pour les Libertés ( 28 Janvier 2012)






 



lundi 30 janvier 2012

حسب البعض خروج عن الموضوع

كنت أعرف أن أيامي معك

حبة سكر في فنجان شاي الصباح..

لكنني عاملت قطعة السكر كجزيرة. أقمت فوقها..
... ...
حملت جواز سفرها. نشرت راياتي. نثرت أوراقي..

دققت أوتاد خيامي. زرعت الصنوبر ودويكات الجبل...

ثم ذابت قطعة السكر، وخلّفتني في قعر الفنجان..

مرة، حفرت بئراً، فلم أجد النفط ولا الماء..

ووجدت الحبر!.. واكتشفت الحرية..

هذا قدري معك، أن لا نعيش حكايتنا

وأن أكتبها...
 
غادة السمان 

dimanche 29 janvier 2012

March for Freedom January 28th 2012

Yesterday Saturday January, 28th 2012, thousands of Tunisians walked from the Human Rights Place to the Republic Place  in Tunis to express their longing for freedom and their refusal of violence. Indeed, several assaults on Tunisian citizens  and incidents of violence happened in Tunisia in  the  last weeks.The march for freedom has been very successful despite the presence of some provocative  groups  who insulted the demonstrators. We have heard the same slogans we already heard last year;calls for freedom, work and dignity. Nevertheless, Mr Lotfi Zitoun  (Ennahdha party ) declared on El Jazeera TV channel that people who took to the streets are the same people who were supporting Ben Ali in the past. Personally, I think that it is shameful to tell lies and to deceive public opinion especially when such lies come from people who are supposed to represent Tunisian people in the Constituent Assembly. During the interview, Mr Zitoun was so nervous. 












Video taken from the Facebook Page Tunisie Révolution

















vendredi 27 janvier 2012

Agression de Najm , un jeune de Regueb

Avant hier mon ami Najemeddine Khlifi m'a posté sur mon mur un message inquiétant et alarmant dans lequel il m'informait du fait que des partisans d'Ennahdha  l'ont agressé . Ils étaient entrain de suivre un match de football dans un café à Regueb, la ville des 5 martyrs et là ou je l'ai rencontré pour la première fois. En effet, j'ai connu Najemeddine un 9 Janvier 2011, jour du massacre du Regueb. Il était parmi le groupe de révolutionnaires que j'ai rencontré ce soir là à l’hôpital. Najm comme j'adore l'appeler est un jeune homme plein de courage , de volonté et d'énergie. Il  a participé dans la lutte contre les chiens de ZABA en Décembre 2010/Janvier 2011et a par la suite participé aux  différents sit-ins et manifestations organisés pour concrétiser les demandes et les buts de la révolution.

 Sidi Bouzid le 17 Décembre 2011

Dernièrement il a  activement participé au sit-in organisé par les familles des martyrs de Regueb pour réclamer l'arrestation et la poursuite en justice des tueurs de leurs enfants. Il a aussi assuré la couverture de l’événement sur les réseaux sociaux ce qui aurait aiguisé la colère des "Nahdhaouis" . En effet, le sit-in a été réprimé à plusieurs reprises par les milices d'Ennahdha et les forces de l'ordre. D'ailleurs , je me demande qu’ espère  le peuple tunisien d'un gouvernement qui traite les familles des martyrs de son pays de cette manière répugnante? 

 Regueb le 9 Janvier 2012

Oui les "Nahdhaouis" ont agressé Najm parce qu'il a voulu aider les familles des martyrs à défendre leurs droits. Najm a été tabassé parce qu'il dérange ces lâches et dénonce leur mensonges et hypocrisie. En l'agressant , ces lâches croyaient qu'ils allaient réussir à le faire taire  mais ils ont oublié que lorsqu'ils avaient choisis de faire profils bas et de se cacher pendant les événements, Najm luttait avec d'autres révolutionnaires pour libérer le pays d'une dictature féroce. 

Cher ami saches que tu n 'es pas seul , que nous sommes tous dans la même merde et que nous devons nous unir pour combattre toutes les forces obscurantistes qui croient avoir confisqué notre révolution de la dignité. 

jeudi 26 janvier 2012

Being on a Death List

Yesterday I was in the staffroom writing some texts, when a colleague of mine greeted me in a hurry and informed me that he was in la 'Manuba' University and that he knew that the "Salafis" occupying the university for months now, have just  announced that I  was on their death lists and he asked me to be very careful. I was not surprised at all as many other bloggers , human rights activists, journalists went through the same experience, either for denouncing obscurantism and extremism or for criticizing the new government.  Many of them had been badly beaten and assaulted like was the case three days ago for Professors  Hamadi Redissi and Zied Krichene who were present in Nessma TV trial  and who like hundreds of people attending  just  expressed their refusal to such a breach of one of the basic human rights that is freedom of speech. (see previous post in French)

The same morning, I have shared some Quranic verses and some of the prophets sayings to show those people how hypocrites and how far from Islam they are . I did this in reaction to the threats targeting two of my friend bloggers: Emna Ben Jemaa and Haythem El Mekki. I just wanted to say that our religion is a religion of peace and tolerance. When I got the news of my inclusion in one of the death lists I shared some more of them and guess what : the Salafis did some screen shots and said that I was afraid. This why I shared the following status on my Facebook page Tunisian Girl:

The Salafis/Islamists announced that I am on a death list when I answered them by sharing Quraniq verses and the prophet's sayings to show them how stupid and how far from religion  they are , they said that I did this because I am afraid . No I am not . I was under the live bullets when you did not dare to reveal your ideologies and beliefs and when you did not dare to have your beards and total veils so I won't be afraid of you cowards. 
Later, one of la Manuba students confirmed the news and told me that she heard two students  announcing this in a general assembly and that one of the students is studying where I am teaching. As I am now used to all of their tricks and lies to deceive people , I anticipated things  and I announced that I'll never  leave Tunisia because of threats . Indeed, I was sure that they were going to say  that i was lying and i did this to obtain asylum abroad. I was not wrong because they wrote this too. 
I am not afraid because I am defending principles I  strongly believe in. No one is paying me to do this. It is my own choice. I am not the victim of a brainwashing as many of them are. I won't stop writing and denouncing their instrumentalization of our religion for political goals. Nevretheless, if anything happens to any Tunisian or to me because of these cowards, the government would be the sole responsible for this. Last year Tunisians had a dream and we are going to fulfill it . No one will steal our hopes and wishes. 
 
I am the daughter of Dido , Kahina, Aziza Othmana, Saida Manoubia and my mom who gave birth twice and I won't kneel down. 
N.B: Thank you Qatar , Thank you USA ;) 

mardi 24 janvier 2012

New Arab Woman Forum concludes with “Sawa Sawa” March (February 2nd, 2012)

Press Release   
 24/1/2012


New Arab Woman Forum concludes with “Sawa Sawa” March


A list of demands to be handed to Lebanese Prime Minister




At the same time, the Arab World Institute in Paris is witnessing a sit-in at its premises under the slogan “Sawa Sawa”



The first Arab Woman March under the slogan Sawa Sawa (together) is to take place in Beirut on Thursday, February 2nd. The march will start at the Four Seasons Hotel, heading towards the Serail in downtown Beirut, where participants will hand over a list of their demands to Lebanese Prime Minister, Najib Mikati.

This march comes in the framework of the New Arab Woman Forum (NAWF), organised yearly by Al Hasnaa Magazine and Al-Iktissad Wal-Aamal Group. NAWF in its fifth edition will be held on the 1st and 2nd of February 2012, under the patronage of the Minister of Social Affairs Wael Abou Faour, in collaboration with MBC Media Group and the French Institute in Lebanon.

Representatives of woman’s associations, youth organisations, and university students are to participate in the march, in addition to the forum’s prominent Arab and international participants, artists, writers, and women activists.  

Arab women activists also confirmed their attendance and participation in the march, while others are organising marches in their own cities in solidarity with the event.

A sit-in will be organised in front of the premises of the Arab World Institute in Paris in solidarity with the event, raising Sawa Sawa slogans at the same hour on Thursday, February 2nd at 13:30, Paris local time.

Founder and Executive Director of the Forum and Editor-in-Chief of Al Hasnaa Magazine, Nadine Abou Zaki, stressed that the march will be a peaceful one in solidarity with the Arab Woman.

The invitation stated: Let’s walk Sawa Sawa, Men and Women, to proclaim: “No Spring without Women”.

Une Marche ensemble “Sawa Sawa” pour le soutien de la Femme arabe





Une Marche ensemble “Sawa Sawa” pour le soutien de la Femme arabe en clôture du:
Forum de la Nouvelle Femme Arabe - NAWF


Beyrouth connaîtra le jeudi 2 février la première marche des femmes arabes en son genre, qui aura pour slogan “Sawa Sawa” (ensemble ensemble). Cette marche partira de l’hôtel Four Seasons pour aboutir à la cour du Sérail, où le comité organisateur de la marche se chargera de transmettre au chef du gouvernement, M. Najib Mikati, la liste des revendications des participantes.

La marche s’inscrit dans le cadre du “Forum de la nouvelle femme arabe – NAWF” organisé, chaque année, par le magazine “Al Hasnaa” et le groupe Al-Iktissad Wal Aamal. Cette cinquième édition du Forum aura lieu sous le haut patronage du Ministre des Affaires sociales, M. Waël Abou Faour, en coopération avec le groupe médiatique mbc et l’Institut Français du Liban, les 1-2 février 2012.

Elle comptera parmi les participants, des représentants d’associations de femmes et d’organisations de jeunesse, des étudiants universitaires, en plus des personnalités arabes et internationales, artistes, écrivains et activistes dans le domaine des droits des femmes, qui participeront au Forum.  

De nombreuses activistes arabes ont confirmé, par ailleurs, leur présence au Forum et participation à la marche. D’autres ont déclaré leur intention d’organiser, par la même occasion, des marches en solidarité avec celle de Beyrouth dans leurs propres villes.





Il est à noter de plus que l’Institut du monde arabe à Paris a décidé d’appeler à un rassemblement devant l’Institut pour scander les mêmes slogans que ceux qui seront scandés à Beyrouth, et ceci à la même date et heure – soit le 2 février, à 13:30, heure de Paris.

La fondatrice et présidente exécutive du Forum, et rédactrice en chef du magazine Al-Hasnaa, Mme. Nadine Abou Zaki, a déclaré que la marche sera pacifique et a pour objectif le soutien de la femme arabe, sous le slogan « Sawa Sawa » (ensemble ensemble).

Il est mentionné dans le texte de l’invitation :

« Nous marchons ensemble, jeunes hommes et jeunes femmes, hommes et femmes, pour déclarer ensemble :

« Pas de Printemps sans la femme arabe »

samedi 21 janvier 2012

Ils peuvent mettre en cage le chanteur, mais pas la chanson . Harry Belafonte

Demain, le lundi 23 Octobre Mr Nabil Karoui, propriétaire de Nessma TV ainsi que deux autres employés de la chaîne de TV privée comparaîtront de nouveau devant le juge du tribunal de première instance de Tunis pour « offense envers les cultes », « outrage public à la pudeur » et « atteinte aux bonnes mœurs et à la morale publique ». Ce procès a été entamé par plus d'une centaine d'avocats suite à la projection du film "Persepolis", projeté  à plusieurs reprises dans différentes salles de cinéma en Tunisie . Je ne vais pas entrer dans les détails mais je veux seulement exprimer mon soutien total et inconditionné à toute l'équipe de Nessma TV. En effet,  ce procès est une atteinte grave à la liberté d'expression. C'est une mascarade! 

L'art n'a pas de limites. L'acte de création ne peut être que libre . 

Cependant, je respecte aussi le droit des gens qui se sont sentis offensés à manifester mais les manifestations auraient du être pacifique.  La violence et la colère déversée sur le patron de la chaîne et toute sa famille sont inadmissibles. Mettre la maison de Nabil Karoui en feu est un acte révélateur de barbarie, d'ignorance, d'intolérance et d'inconscience. L'agression de la femme de ménage qui se trouvait à la maison est inhumaine et n 'a rien à voir avec les valeurs de l'Islam que les agresseurs prétendent défendre.

J'ai une boule dans la gorge!  C'est la première fois que  des gens  de mon pays soient poursuivis en justice à cause d'un film . Des jeunes se sont sacrifiés pour avoir leur liberté d'expression . Des jeunes ont combattu la censure sous la dictature de Ben Ali  !!! C'est ainsi qu'on les récompense!

vendredi 20 janvier 2012

RDV Débats du Nouvel Observateur Nantes

Demain le samedi 21 janvier ( 14h30 à 15h30), je participe à un débat sur le thème L’engagement, arme de demain? avec Olivier Weber. C'est dans le cadre des débats du Nouvel Observateur Nantes. Cela sera à Nanates Métropole à la Cité des Congrès.




Vers la Démocratie ? De l'idéologie du développement à l'idéologie des droits de l Homme de Gilbert Naccache

Gilbert Naccache présente son nouveau livre à ART-LIBRIS le Mardi 24 janvier 2012 à 18h30

WOW Contest by NAWF

Today is the last day to vote for your candidate in Women of the Week ( WOW) contest organized by the New Arab Woman Forum . I am one of the  candidates and you can vote for me here.  You have to confirm your vote by clicking on the link sent to your e-mail. Thank you.

Aujourd'hui c'est le dernier jour pour voter votre candidate dans le concours Femme de la Semaine (wow) organisé par the New Arab Woman Forum. Je suis l'une des candidates et vous pouvez voter pour moi ici . Vous devez confirmer votre vote en cliquant sur le lien qui sera envoyé à votre e-mail. Merci.

اليوم اخر يوم للتصويت لمرّشحتكم في مسابقة امراة الاسبوع التي ينظّمها فوروم المراة العربية الجديدة.انا احدى المرشحات و للتصويت لي اضغطوا على هذا الرابط الرجاء تاكيد التصويت بالضغط على الرابط الذي يبعث على ايمايلكم. و شكرا

Enseignant Retrouvé Mort à Séjnane: Qui se cache derrière ce crime?

Hier je suis rentrée à la maison vers 16h30. J'étais vraiment épuisée. Et vers 17h j'étais d'ores et déjà   tombée dans les bras de Morphée. Vers 20h30, la voix de mon père qui me demandait si j'allais sortir ou pas pour vérifier s'il fallait faire entrer ma voiture dans le garage ou pas me réveilla mais je n'avais pas  eu la force de lui répondre. Pourtant, je devais sortir pour dîner  avec des amis.Le temps de leur envoyer un sms pour m'excuser et me voilà qui roupillai de nouveau.  Vers, 2 heures du matin, je fus réveillée par un coup de fil. Un ami , qui était dans tous ses états, m'informa qu'on avait trouvé un homme pendu les mains attachés derrière le dos. Jusque là, l'histoire me sembla plus au moins 'normale', un fait divers comme on en entend parler tous les jours. De nos jours, une bagarre familiale pour l'héritage, une dispute conjugale, un malentendu dans le quartier pouvaient conduire à un homicide. Mais dés que mon ami continua sa phrase j'avais commencé à trembler " On avait retrouvé Mr Yahia Sahbani , enseignant et père de trois enfants et membre du parti politique de gauche "Al Watad" pendu les mains ligotées  à Séjnane, j'avais commencé à chialer comme une gamine. 

Mes mains commencèrent à trembler et j'avais de la peine à garder mon téléphone portable entre les mains. Séjnane , ce petit village dont on avait beaucoup entendu parler ces jours-ci  suite à des cris au secours de ses habitants  à cause de l'établissement d'un émirat par un groupe de salafistes. Des salafistes qui avaient  établi leur prison et avaient commencé à appliquer leurs lois, à arrêter les gens et à les torturer au nom d'Allah! ( lire les articles de Libération ici et le Figaro ici ). Ce petit village lié dans ma mémoire au calme et à la beauté. C'est un petit coin paradisiaque paisible et vert  connu par sa poterie unique faite par les femmes, aujourd'hui obligées à rester chez elles sous les menaces de ces écervelés obscurantistes. 

Mon ami m'a informée qu'on  était en attente du rapport du médecin légiste.

Je me précipitai à la chambre de mes parents , des larmes chaudes glissant sur les joues. Je réveillai mon père et je l'informai de ce qui c'était passé. Et je retournai dans ma chambre, allumai mon ordinateur et commençai à écrire. Mais mon père me rejoignit et me força à  lâcher  ma machine et à me reposer.

Je n'avais pas pu m'endormir de nouveau. La situation m'inquiétait depuis un bon bout de temps. Quand des ONG et des journalistes ont dénoncé la situation à Séjnane , les autorités  avaient décrit cela comme des exagérations au lieu de se pencher sur le problème et assurer la sécurité des habitants du village. Certes le rapport du médecin légiste n'a pas été établi encore mais le fait que la victime  serait un adepte de l’alcool et qu 'il aurait été menacé de mort s’il ne s’arrêtait pas de boire fait surgir différentes doutes ...
Attendons le rapport du médecin légiste et espérons que nos peurs sont juste des exagérations autrement la situation dans le pays  aurait déjà pris un tournant dramatique et dangereux. 
«من قتل نفسا بغير نفس أو فساد في الأرض فكأنّما قتل النّاس جميعاً ومن أحياها فكأنّما أحيا النّاس جميعاً» المائدة 32

samedi 14 janvier 2012

Le 13 Janvier 2011 tel que je l'ai vécu ...

Je ne pourrai jamais oublié ma nuit du 13 Janvier 2011. Ce soir là j'étais  à l’hôtel El Hana International pour  ma deuxième nuit successive avec une équipe de journalistes de TF1. J 'étais leur fixeuse. Quand j'ai  appris  que Ben Ali allait donner un discours, je n'ai pas eu le courage de vivre cela toute seule. Sans réfléchir j'ai appelé mon amie l'avocate Leila Ben Debba avec qui j'ai vécu les moments les plus critiques et décisifs des événements de Décembre2010/janvier 2011. Tout de suite, j'ai compris qu'elle était dans le même état d’âme que moi . Hésitante , je lui ai suggéré de me rejoindre là ou j'étais . J'étais hésitante car moins de 15 minutes nous séparaient du début du couvre-feu...  
Après quelques minutes Leila était à mes cotés, nous nous sommes directement installées devant le petit écran de ma chambre au sixième étage et qui donnait directement sur l'Avenue Habib Bourguiba et d’où je pouvais voir une partie de nos Champs Elysées et le théâtre municipal de Tunis. Nous avons regardé le discours ... et j'étais dans tous mes états . Le 'Boss' comme l'appelait les Tunisiens a choisi de faire un discours populiste, a utilisé le dialecte tunisien , et a voulu se réconcilier avec les cyber-activistes en annonçant la levée de la censure sur Internet. Il a laissé son temps menaçant et adopté un ton suppliant . J'avais peur ... j'avais des doutes.  Heureusement que Leila était là pour me calmer... Chose qu'elle avait faite après chacun des discours de Ben Ali ... Avant même qu'il ne finisse son discours j'ai entendu le son de klaxons qui parvenait d'en bas  ... mon cœur a commencé à battre très fort et l'angoisse m'a envahie ... J'ai accouru vers mon balcon pour me retrouver devant ne camionnette dans laquelle une dizaine de personnes étaient entassées tout en scandant des slogans pro-Ben Ali et en applaudissant . Impulsive comme je le suis, j'ai fondu en larmes ... son plan a marché
Suite à ça nous avons regardé l'émission ridicule concoctée par Cactus productions, le régime et certains "opposants ou défenseurs de droits de l'Homme". C'était une émission répugnante ...une prostitution inacceptable ... le bruit des klaxons continuait et le son des applaudissements devenait de plus en plus bruyant ... je suivais les réactions des internautes sur  Twitter et Facebook. Voir des centaines de personnes abandonner leur anciennes photos de profils pour celle ci m'avait soulagée :


Sur Twitter, les cyber-activistes se moquaient du discours de ZABA et propageaient les appels pour manifester contre le régime le lendemain... Mais je me disais que la Tunisie n 'est pas Facebook ou Twitter . Mon père m'a appelée et a essayé de me calmer ... Avec Leila nous avons appelé notre ami  le poète et  cinéaste M.. qui n 'a pas pu retourner en Tunisie pour partager notre souffrance ...

Mais quand les hurlements et les applaudissements sont devenus assourdissants nous avons décidé de descendre dans la rue pour mieux comprendre la situation.Et voilà l'ambiance qui y régnait sur l'Avenue:











Leila était devenue hystérique et scandait des slogans anti-Ben Ali . C'était  de la pure folie que de faire cela au milieu de centaines des partisans de Ben Ali . On a maintes fois voulu la tabasser et avec ma petite taille j'essayais d'éloigner les bandits venus pour le faire ... Ce soir là j 'ai découvert que quelqu'un qui prétendait être mon étudiant était un barbouze ... Quand le danger était devenu imminent j'ai essayé de convaincre Leila de rentrer à l hôtel mais en vain ... J 'ai fini par appeler Maitre Nasser Aouini qui habitait dans une ruelle voisine pour venir à mon aide. Sa mission n 'a pas été facile .. La nuit était langue ...

Hier soir le 13 Janvier Leila était à mes cotés pour dire non à un autre gouvernement qui se prétend démocratique mais utilise les méthodes de l'ancien régime. 


Hier nous avons crié non à la normalisation avec les sionistes , non à l'ingérence des USA et du Qatar , le peuple est un peuple libre non à l'ingérence des USA et du Qatar . Qatar dégage, boulot , liberté et dignité nationale . C'est avec ces mêmes personnes que j 'ai vécu les événements de l'année dernière et qui se sont terminés par le départ de Zaba , c'est avec eux que je  continue mon chemin ..








jeudi 12 janvier 2012

Swedish Version of my Book Tunisian Girl




My Swedish publisher launched a website for my book : Tunisian girl. Here is the address: http://tunisiangirl.se/  .The book will be released on January 14th, 2012.

mercredi 11 janvier 2012

Droit de réponse !!!!

Quand j 'ai lancé mon blog en 2007, je n 'ai jamais cru que j'allais avoir affaire à des cons , à des imbéciles, et surtout pas des envieux. J'ai crée mon blog pour m'exprimer puis pour défendre et soutenir des causes humaines . Je n'ai jamais cru qu' un jour j'écrirai un billet comme celui là . Hier matin j'ai eu la surprise de voir un certain Faouzi Mahbouli publier cette capture d'écran :



Sans réfléchir une seconde je l'ai bloqué et ceci pour plusieurs raisons dont :

1)Le fait que je me suis déjà exprimée par rapport à cela comme le montre la capture d'écran suivante:

2) Le fait que ce monsieur est supposé être un avocat bien éduqué et  bilingue qui peut lire le Français  sans aucune difficulté et non pas un illettré ou un arabophone qui ne connaît aucun mot de la langue française . La personne qui a publié l'interview a bien indiqué que je ne lui ai pas donné de déclaration mais qu'il a repris mon interview pour  un magazine suisse dont voici le lien .Il a  bien écrit : Notre chère blogueuse nationale a fait un interview , très courageux, à un journal Suisse en ligne pour dénoncer le nouveau despotisme qui vient de s’installer en Tunisie au nom de l’islam et commençant par l’exclusion et la marginalisation des femmes. De plus, J'insiste sur le fait que je n 'ai pas donné l'autorisation à qui que ce soit pour publier l'interview sur ce site nommé identité juive.

3) Comme  l'indique bien Mr Mahbouli ( voir capture d'écran suivante) , il connaît mes pages et mes profils et par conséquence mes positions depuis 4 ans et du coup je ne peux qu'en déduire qu'il est malhonnête et qu'il cherche à me faire du mal et à me discréditer avec son commentaire et la capture d'écran qu'il a publiés , puisqu'il connaît déjà mes positions par rapport à la cause Palestinienne. Si quelqu'un que je ne connaissais pas aurait eu ce comportement je ne l'aurais jamais bloqué sur Facebook mais quand cela vient de la part d'une personne qui suit mes publications depuis quatre ans  je ne peux que chercher à couper tout contact avec elle. 





4) Ce n'est pas parce que 90% des Tunisiens qui sont sur Facebook se sont auto- proclamés barbouzes ou membres de la cyber-police  ou de la sûreté d'état ( ce qu'on appelle communément police politique)   n'ont rien à foutre de leurs vies et s'amusent à imaginer que les blogueurs et les cyber-activistes sont tous des agents de la CIA , des sionistes , et des francs-maçons que je dois répondre à  chacun d'entre euxet l'accepter dans ma liste d'amis. Je n 'ai pas de temps à perdre avec les théories conspirationnistes qui font tant d'émules parmi les jeunes de Facebook( les administrateurs de pages Facebook apparues après le 17 Décembre 2010, "Les blogueurs sans blogs"  ). Je n 'ai pas à répondre ni à la dérision de vendus qui sont payés pour discréditer les cyber-activistes et qui ont fait du dénigrement des autres sous les ordres de certains partis politiques leur gagne-pain ni aux délires des pseudo- révolutionnaires rongés par la jalousie et l'envie.

5) Je n'ai jamais fait confiance à ce Mr   qui m'a appelée au début des événements de Décembre 2010 pour me demander de voyager en France puisqu''ils' avaient besoin de moi la bas, sans même m'indiquer l'identité de 'Ils '. Quand j'ai prétexté l'impossibilité d'obtenir un visa il m'a expliqué qu'il s'en occupera et  que je l'aurai en moins de 24 heures. 


Voilà comme je l'ai déjà dit sur mon statut Facebook , si vous voulez  vous débarrasser de moi , soyez plus inventifs , cherchez des méthodes plus efficaces. Arrêtez d'utiliser les mêmes méthodes  qui ont été déjà utilisées par Comme je l'ai déjà dit si vous voulez me faire taire passez tout de suite  à l'homicide puisque tant que je suis vivante , tant que je respire je ne vais pas me taire et je vais dénoncer toute personne qui essayera de faire du mal à mon peuple et à mon pays . 


Puis, je me considère personnellement  comme une citoyenne du monde et l' être humain c'est ce qui compte le plus pour moi et comme telle , je tiens à exprimer mon soutien total et irrévocable au peuple palestinien et à sa cause noble et qui est aussi la mienne. Un peuple courageux qui résiste depuis des années et des années et qui n 'a jamais baissé les bras malgré toutes les injustices qu'il a subi et qu'il continue à subir . Un peuple qui chaque jour nous donne une nouvelle leçon de courage et de résistance. J'exprime aussi mon opposition totale à toute forme de normalisation avec l'état d' Israël qui occupe la terre d'un peuple noble et qui le massacre quotidiennement. Cependant, je voudrais aussi exprimer mon soutien aux Juifs tunisiens,contre la violence et l'appel au meurtre dont ils ont été les victimes dernièrement  et je dis bien Juifs et non pas Sionistes ( aux cons : ouvrez un dictionnaire pour voir la différence entre un Juif et un Sioniste ) . Ces Juifs qui sont nés ici  et qui ont toujours vécu ici et qui s'opposent férocement  tout comme nous les musulmans tunisiens à l'occupation israélienne et leurs massacres contre un peuple innocent. Je vous appelle d'ailleurs  à signer cette pétition contre les comportements racistes en Tunisie. 

Pour terminer, j'espère que certains Tunisiens retrouvent leur raison et repensent sérieusement au progrès de ce pays et à l'établissement d'une  vraie démocratie,  au sein de laquelle tout Tunisien peut vivre librement et dignement quelles que soient  sa religion , sa croyance, son idéologies  son sexe ,  sa couleur , sa langue etc...Nos problèmes urgents sont d'ordre social et économique. Des Tunisiens meurent de faim et de froid et des blessures de la révolution ... alors que notre assemblée constituante et nos dirigeants cherchent à diverger notre attention vers de faux  problèmes d'ordre identitaire et religieux.




Photos Prises début  Janvier 2009à Boston lors d'une Manifestation en Soutien au Peuple 
Palestinien  

vendredi 6 janvier 2012

أين المسؤولون عن إنقاذ البلاد والبلديات؟ الصباح 6 جانفي 2012

بقلم :الصادق بن مهني ـ الزهراء مدينة أو قرية اشتهرت طويلا بجمالها وطيب العيش فيها فسكانها فنانون ومسرحيون ومصورون،وألهمت رسامين عالميين وتغنى بها شعراء كثر. وإلى حد نهاية تسعينات القرن الماضي أفلحت الزهراء في أن تحافظ على كثير من رونقها الذي كان يصنعه لها خصوصا رحابة شوارعها ونظافتها، وكثرة الأشجار والحدائق العامة والخاصة، وتناسق المباني، والشاطئ الجميل.
بعد ذلك استشرى الفساد في الزهراء كما في عامة البلاد، وأصبحت المجالس البلدية مجرد شاهد زور على ذبح المدينة وإهدار إمكانياتها وتشويه عمرانها... بل بلغت الأمور خلال العشرية المنقضية حدا جعل الزهراء تنعت بالإصبع والقلم بأنها أحد معاقل الفساد المنظم متعدد الأوجه والانعكاسات، فظهرت أحياء فوضوية كاملة ولم تعد التراتيب العمرانية والمعمارية سوى أدوات للمقايضة. ومع اندلاع الثورة هب متساكنون كثر ونادوا بالإطاحة بالفاسدين في المجلس البلدي وتطوعوا لخدمة الصالح العام
غير أن السلطات الجهوية والحكومة لم تستفيدا من هذه الهبة وتراختا فواصل الفاسدون أنشطتهم وإن من خلف سُتر إذ أن أبرزهم تخفى خوفا من المحاسبة لكن استمر يحرك صنائعه فرخصوا في إحداث عشرات الأكشاك وانطلق هو يبني حيثما وكيفما يشاء.
وأمام إصرار الناس على التصدي ومطالبتهم بالمعالجة اضطرت السلط العمومية إلى تعيين نيابة خصوصية لكنها لم تحسن تشكيل تركيبتها، فجاءت هشة أغلب أعضائها تنعدم الخبرة لديهم وغير متجانسة لأن المعايير السياسية طغت على اختيار منتسبيها...
ولم تتأخر النتيجة كثيرا فها هي الفوضى تعم كل مكان وها هي الحرمات تنتهك وها هي قوانين التعمير وتراتيبه تداس... ومن بين ما يحدث ويبنى بمخالفة مبان لا تسيء للجمالية وحقوق الأجوار فحسب بل حتى ما يخل بسيولة الجولان وبحسن استخدام الطرقات.
ولعل من أبرز المباني العشوائية التي هي بصدد الإنشاء وسيعسر تدارك حالها لاحقا بل سيستحيل، المباني التي تقام على جانب الطريق الوطنية رقم 1 وخصوصا منها ورشة صيانة السيارات التي احتلت ركنا من مفترق مدخل المدينة وأصبحت تشكل خطرا داهما ودائما على العابرين وتوسعت حتى على الملك العمومي. والمباني التي تنجز داخل منطقة التدخل العقاري للوكالة العقارية للسكنى وعلى جانبي الطريق الفرعية الرابطة بين حمام الأنف ورادس التي سيغدو من العسير تطويرها مستقبلا.
أما في داخل المدينة فالمساكن الفردية تتحول إلى عمارات والحدائق يغطيها الإسمنت. ويكفي للتأكد من ذلك مثلا المرور من شارع فرنسا حيث تبنى عمارات غير قانونية أبرزها تلك الواقعة في مدخله من ناحية النزل التي بلغت طبقتها الخامسة، إو التفسح على الشاطئ حيث يتواصل البناء دون احترام لتراتيب مجاورة الملك العمومي البحري كما هو الحال عند مفترق نهج نهرو وعند آخر الكرنيش. والأمثلة عديدة وكثيرة ومتناثرة ومن أبرزها احتلال إحدى المصحات للطريق العام ذي الحركية الكثيفة الرابط بين حي الحبيب وبلدية بو مهل.
فأين النيابة الخصوصية ؟ وإلى متى ستسكت هي ومعها المصالح المكلفة بالتعمير والطرقات والملك العمومي والشواطئ والعمران ؟ وإلى متى ستظل السلط الجهوية والسلط المشرفة عليها في سبات ؟
 الحالة لم تعد تتحمل الانتظار...والمعالجة ما تزال ممكنة في مواقع كثيرة. وللبلدية من الموارد البشرية ما يسمح لها بالمواجهة (خصوصا أن الأعوان انتدبوا ورسموا بالعشرات )، والمتساكنون قد أظهروا مؤازرتهم للإصلاح وعلى أهبة ليسندوا المجلس البلدي لو صحت مساعيه، ولم تعد ثمة إمكانية للتعلل بالعجز أو الخوف من رد فعل الشارع.
والناس جميعا يتساءلون : أين إدارة التجهيز والإسكان وأين الوالي ؟ وهل من المعقول أن يسكتا على ما يحدث وأن لا يؤازرا نيابة دورها محوري إما بتحريكها أو بتبديلها ؟ ولماذا لا يتدخلون مباشرة على الأقل في الحالات التي تنتج عنها انعكاسات يتجاوز أثرها البعد المحلي ؟


http://www.assabah.com.tn/article-62961.html

Délires d'une Blogueuse Dégoûtée(5)Une banalité d'une journée plus qu'ordinaire d'une blogueuse dégoûtée

Chaque jour j'annonce que je vais me reposer et que je vais m'occuper de ma vie personnelle ( une résolution pour l'année 2012? ) et chaque jour je me retrouve avec le  bilan: de la couverture d'une manifestation ou deux, de deux ou 3 discussions politiques engagées dans un café ou derrière mon écran, de l'écriture de deux ou 3 textes,de la rencontre de quelques journalistes.et d'une crise hystérique variant entre les pleurs et les sanglots , et les fous rires inexpliqués. Cependant, hier j 'ai essayé de faire des efforts. Je me suis réveillée avec une fièvre horrible qui a commencé le soir d'avant et je voulais partir soutenir les étudiants qui manifestaient devant le Ministère de l’Éducation  Supérieure et de a Recherche Scientifique pour reprendre leurs cours en stand-by depuis des semaines. , et non pas contre le Niqab comme les choses sont présentées par leur gouvernement , nos médias et les médias français. D'ailleurs, j'y étais le jour d'avant et c'était pour  un sit-in organisé par les étudiants et les enseignants. Malheureusement, je suis partie avant la dégénération de la situation puisque j'ai perdu toute la charge de la batterie de mon appareil photo . Néanmoins, certains de mes collègues qui étaient présents m'ont appelée pour m'annoncer le malheur: les forces de la sécurité ainsi que les militaires ont déversé leur colère sur les sit-ineurs venus manifester leur désir de reprendre les cours !!!???Pourtant personne n'avait bougé le  petit doigt quand des étrangers ont occupé une faculté et ont privé  des milliers d'étudiants de poursuivre leurs cours normalement. Donc, je voulais soutenir nos étudiants mais mon corps m'a trahie encore une fois. J'étais obligée de rester dans le lit à lire et à écrire. L'après-midi, je me suis ennuyée à fond et j'ai proposé à ma mère de l’emmener au cinéma pour voir le film tunisien , dit censuré 'Histoires Tunisiennes" et quelles histoires !!! le premier long métrage de Nada Mezni Hfaidh , relate les destinées de personnages de la bourgeoisie tunisienne ou tunisoise . D'ailleurs j'avais l'impression de regarder un épisode de la série ramadanesque de Cactus 'Maktoub' . Le même cocktail de la série à la con 'Amour , Gloire et Beauté':  glamour on dirait un défilé de mode, des mannequins à la taille fine pour les femmes et bien musclé avec des tablettes de chocolats pour les mecs, de l'argent beaucoup d'argent , de la trahison, des grandes villas et des voitures luxueuses ET UN MARCHAND AMBULANT  DE LÉGUMES.Suite à ça je suis partie à la recherche d'un manteau rouge oui un manteau rouge sang , la semaine dernière je le voulais  couleur des oranges mais voilà  cette semaine j'ai des envies sanguinaires ...


J'aurais bien aimé inviter ma mère à faire le même parcours  que j 'ai fait le jour d'avant. Une ballade au cœur de Tunis , une chasse aux graffitis au milieu des quartiers populaires . Un passage par celui que je considère comme le meilleur "lablabiste" de toute la Tunisie : miam un bon "lablabi hargma"bien piquant ! Oh que ça réveille tous les sens surtout quand on poursuit notre errance par un bon thé à la menthe chaud dans un café populaire pour hommes à Bab Souika  surtout quand on découvre que les clients ne discutent pas les résultats du dernier match de football mais les problèmes de la bien-aimée , de la patrie Et surtout qu'on découvre qu'il y'a le wi-fi :)





Je voudrais bien délirer un peu plus mais j'ai un rendez-vous très important ...

jeudi 5 janvier 2012

Tunisia is Moaning !

Today, January the 5th, another Tunisian has set his body on fire . This  happened in Gafsa and this date corresponds to the beginning of the  social movement of the mining basin 2008.  The immolation by the fire coincided with the visit of three ministers, who visited the city in the hope of negotiating with people in sit-in for their social rights.Clashes started between the inhabitants and security forces...

Yesterday, security forces  and the army used violence against University teachers and students demonstrating peacefully  outside the Higher Education Ministry and Scientific Research to ask the Minister to take a decision to allow students to resume the courses in la Manuba University. The Faculty of Literature, Arts and Humanities of  la Manuba has been closed after the use of violence  by a group of Islamists  against the Dean and some teachers . This group has been occupying parts of the faculty for weeks to claim the right of  girl students  to sit for exams with "niqab". Today, security forces evacuated the faculty ...Three journalists covering the event outside the ministry were beaten by security forces too!


Few days ago, a sit-in started in Menzel Bouzayene, the city that witnessed the first martyrdom following the use of live ammunition during the events one year ago. The inhabitants are claiming the right of their area in development. 

Many sit-ins and demonstrations are taking place in other areas too like: Gabes, Jendouba, Thala , kasserine ...

In "Sejnane" ( North East), inhabitants complained after  the establishment of an Islamic princedom. Salafis have even established a jail and they have been arresting people they judged infringing Islamic rules. Some of the inhabitants  were arrested and beaten for celebrating the end of the year or for drinking alcohol . Security forces did not intervene  at all


Instead of discussing the real problems of Tunisia, the problems that drove people to the streets last year, the constituent Assembly and the Government have been trying to divert Tunisians' focus and attention  to identity and religion problems . Following the path of the ousted dictator, they chose to hide the truth and spread lies as he  did last year. Instead of facing the real problems of people protesting everywhere, they preferred to hold the opposition and especially the left parties responsible for what is happening. They have been trying to deceive people again by pretending that the aim of these people asking for rights is to spread chaos in the country. Their sole argument is : "sit-ins are destructing the economy" ( same argument used by Ben Ali) ,. They however allowed the group of Islamists to occupy the faculty for weeks while other students were prevented from studying. Lately , they overtly declared that they will use violence to end sit-ins.



Le droit à la différence par Zohra Ben khoud

L'auteure de ce texte est une jeune fille , une lycéenne au lycée Pilote de Kairouan. 

Parfois , je me pose des questions du genre  pourquoi on n'est pas tous nés au même endroit , au même jour, à la même heure ? Pourquoi il y' a t il deux sexes ? Pourquoi homme et femme ? Pourquoi blanc et noir ? Pourquoi mince et gros ? je réalise alors que cette différence avec laquelle on est venu au monde , assure l'échange culturel , la richesse intellectuelle , la diversité et la variété sociale . La preuve, sous le même toit , on trouve un homme et une femme , sans qui , il n'y aura pas de reproduction . J'en déduis alors qu'il faut être différent pour avancer . Différent de sexe , de religion , d'ethnique , tout cela ne peut être que bénéfique et enrichissant pour tout un chacun . On s'accepte en fin de compte pour la simple raison qu'on est génétiquement différent .

Toutefois , en grandissant , on essaie de tout créer à nouveau . Dieu nous crée , nos mères nous mettent au monde , et nous , une fois descendus sur ce bas-monde , on crée notre propre personnalité . On cherche des surnoms , on évite nos vrais noms qu'on n'a pas choisis , on choisit un certain mode de vie , on choisit un look précis .
Donc , naturellement , l'homme opte pour la différence . il n'est pas un mouton pour se retrouver dans un troupeau .

Soyons différents ! Respectons la différence ! Acceptons cette différence !
 En évoquant ce point , il y'a une trés grande parenthése que je voudrais ouvrir . " Repectons cette différence et acceptons-la ". Et s'il s'agit d'une différence indigne de respect ? Et s'il s'agit d'une personne différente qui ne respecte pas les caractéristiques de son entourage ? Doit-on la respecter alors ? Est-on censé l'accepter ? C'est ca le probléme ! on peut etre différent , en imposant le respect de cette "marginalité " . Différent mais sans adopter un autre mode de vie qui est carrément étrangère. On doit préserver nos us et coutumes tout en étant différent à sa maniére . Soyez respectueux à l'egard de vous-méme et vous ne gagnerez que du respect en retour .
Vous etes en boite de nuit , portez une robe soirée ! Mais ne la portez pas en faculté ! Vous etes à la plage , portez un maillot de bain ! Mais ne le portez pas à la faculté ! Vous etes chez vous , portez le Niqab ! Mais ne le portez surtout pas à la faculté de la Manouba !
Que mon message soit bien recu ...

mercredi 4 janvier 2012

Sit-in des Professeurs de la Manouba

Aujourd'hui le 4 Janvier 2012, des professeurs universitaires de la Manouba ont entamé un sit-in au Ministère de l'Enseignement Universitaire et de la Recherche Scientifique pour dénoncer le sit-in des Salafistes/Islamistes qui se poursuit depuis des semaines à la faculté des Lettres et des  Arts et des Humanités de la Manouba et qui a conduit à l’arrêt des cours (Lire ici). En effet, suite à une longue attente dans l'espérance de voir les autorités agir , prendre  position et résoudre le problème de la faculté de la Manouba et suite  au silence de ces derniers, les professeurs ainsi que les étudiants ont décidé d'agir pour sauver l'année universitaire en cours.








Les professeurs universitaires  étaient accompagnés d'étudiants venant réclamant leur droit à résumer les cours. D'ailleurs je vais essayer de traduire la lettre adressée par l'étudiante Feriel Charfeddine  au Ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche Scientifique publiée hier sur Facebook et qui résume toute la situation:

M. Moncef Ben Salem, Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique et de la Technologie ..
Votre  Excellence M. le Ministre:
Je  vous écris  aujourd'hui du campus de la Manouba  ..Connaissez-vous ce campus? Est ce que vous en avez entendu parler auparavant ? 
C'est un campus qui accueille des milliers d'étudiants et d'étudiantes et qui est constitué de plusieurs facultés qui ont brillé à travers l'histoire et qui ont influencé les actions du mouvement estudiantin en Tunisie. M. le Ministre cet endroit ne se situe pas loin de votre Ministère, si vous  conduisiez  votre voiture luxueuse et  prendriez le premier tournant à gauche vous y seriez en une demi-heure.

Votre  Excellence M. le Ministre:

Si vous le ignoriez, une partie de ce campus est paralysée. M. Si vous l'ignoriez des milliers d'étudiants des Sciences humaines et des lettres n'arrivent plus à poursuivre leurs cours. Aujourd'hui après votre prise du pouvoir, la situation n 'a pas changé et les obscurantistes continuent à occuper l'endroit et ce phare des sciences  risque de s'éteindre.

 Aujourd'hui, votre Excellence Monsieur le Ministre, alors que j 'étais à la faculté on m'a appelée  pour m'informer  que vous avez intervenu sur une chaîne de TV Française pour dire que le sit-in a été levé et que les étudiants vont reprendre les cours. 

Les pleurs bourdonnaient dans mes oreilles- et les sit-ineurs étaient devant mes yeux. Lequel de mes sens croirais-je cher Professeur?Devrais-je secrètement dire que votre excellence avait  mal estimé la situation et avait propagé une rumeur ? Est il rationnel que les autorités propagent des rumeurs? Pourquoi avez-vous prétendu que vous avez envoyé des émissaires pour négocier avec les sit-ineurs alors que ce n 'était pas le cas? 

Votre  Excellence M. le Ministre:

Aujourd'hui nous nous sommes réunis devant le Ministère. Nous avons espéré vous rencontrer. On nous a répondu avec un discours Novembréen : il n'est pas là ... Néanmoins nous sommes restés debout et brandissant nos pancartes et nous avons été consternés par votre sortie d’où vous n 'étiez pas. Vous êtes sorti tout en nous ignorant !Vous vous dirigiez vers un studio pour donner une interview.   Votre  Excellence M. le Ministre, êtes vous notre Ministre ou le Ministre des interviews? 

Mon Professeur vénéré, je conclus ma lettre par dire à votre excellence , nous nous en foutons de  qui vous êtes et à quel parti vous appartenez , notre unique souci est celui  de reprendre nos cours . 

 Votre  Excellence M. le Ministre, soyez un Salafi chez vous le souhaitiez , soutenez les Wahhabites  ou vous le voulez mais pour l'amour d'Allah n'idéologisez pas notre université. 

Mes sincères Remerciements. 

  Jusqu'à l'écriture de ces lignes le Ministre continuait à ignorer les professeurs venus chercher une solution .